Menu

Présidentielle 2024 : Show réussi Rabya Chérif Aidara à la Sebkha

Samedi 18 Mai 2024

La classe politique mauritanienne plonge progressivement dans la précampagne pour l’élection présidentielle du 29 juin 2024.
C’est dans cette perspective que Rabya Chérif Aidara, députée INSAF, épouse du général à la retraite Dia Adama, a lancé une Initiative de soutien à la candidature du président Mohamed Cheikh El Ghazouani, à un deuxième mandat.


Un  show   populaire réussi,  organisé  le vendredi 17 mai, au complexe Galaxy, situé à la Sebkha,  une commune de la populeuse banlieue Sud/Ouest de Nouakchott.

 Cet exercice en guise de  baptême  de feu,  s’est déroulé   en présence de plusieurs responsables politiques et cadres EL INSAF   de Nouakchott Ouest, , en général et de la Sebkha, tout particulièrement : Lam Thierno Moctar, Ministre, le député de Nouakchott, le maire de la commune et plusieurs autres  hauts responsables et dirigeants d’associations de jeunes, transfuges de l’opposition,  ayant rallié Rabya Aidara et le principal parti de la majorité avec armes et bagages.

Ce meeting, haut en couleur, avec un excellent tempo   musical, assuré par le doyen Sidi Balel Thiam  et des griottes,  a été une véritable démonstration de force,  dans un complexe bondé de monde, avec une écrasante majorité de femmes et de jeunes.

 Plusieurs personnalités ont pris la parole au cours de la rencontre, pour magnifier le bilan du président Mohamed Cheikh  El Ghazouani.

Les différents orateurs ont par la suite annoncé la couleur d’une campagne présidentielle de Ghazouani  placée sous  le  thème très porteur, de la promotion de la jeunesse.et promis une écrasante victoire du candidat  à la Sebkha, ancienne citadelle inexpugnable   de l’opposition sous tous les régimes, à l’occasion de la grande bataille du 29 juin 2024, pour contribuer largement au triomphe dès le premier tour du candidat de   El INSAF.

Un coup KO, dès la clôture des opérations de votes,   revenu comme un leitmotiv  dans tous les discours, pour exorciser les démons de toutes les défaites du passé après avoir « éradiqué » l’opposition d’une zone qu’elle a détenu comme un titre foncier pendant de longues années .



Amadou Seck Seck






À l’origine d’une campagne chauvine…

11/06/2024

Mondial 2030 : La finale se jouera au Maroc ou en Espagne

20/03/2024

RD Congo/Mauritanie: 2-0

16/11/2023

Ballon d'Or 2023 : Et de huit pour Lionel Messi

31/10/2023

Ballon d'Or : Emiliano Martinez remporte le Trophée Yachine 2023 du meilleur gardien

31/10/2023

Ballon d'Or 2023 : Jude Bellingham remporte le Trophée Kopa

31/10/2023

Ballon d’Or : Vinicius remporte le trophée Socrates

31/10/2023

Sondage Ballon d'Or 2023 : Messi en tête, décryptage des données de BDA

31/10/2023

Flux RSS



Inscription à la newsletter

Vive polémique au sujet d’une vidéo attribuée au directeur de campagne de Ghazouani,

La polémique enfle au sujet d’une vidéo, comportant une déclaration polémique, attribuée à Ahmed ould Mohamed, Directeur de campagne du candidat Mohamed Cheikh El Ghazouani et Ministre de l’Urbanisme et de Habitat.

  L’image, largement partagée,   véhicule  un discours  en langue  Hassania, portant  sur   l’incapacité supposée de l’opposition, à assumer la conduite des destinées d’un état,  suscitant  un torrent de commentaires sur la toile.

 Ce qui  provoque une vive réaction de l’opposition, confortée dans sa crainte d’une volonté « de confiscation du pouvoir » au soir du 29 juin 2024.

Le haut responsable de la campagne du président en exercice, exprime une opinion  très polémique  au sujet   « de la gestion d’un état, une tâche ardue, dont celui qui ne maîtrise pas  l’appareil de gouvernance, à une perception impossible à appliquer dans la réalité, sur le terrain.

Nous ne pouvons pas faire courir des  risques à b l’avenir de notre nation, en la livrant à des gens dépourvus d’une expérience suffisante pour la gestion des affaires publiques.

Nous ne pouvons pas  compromettre l’avenir du pays, pour le salut duquel,  beaucoup de personnes ont payé de leur vie,

Non, on ne peut négliger cela, c’est impossible ».

En réplique à  ces propos, la « Coalition Biram 2024 » qui soutient la candidature à la présidentielle de Biram Dah Abeid, composée d’une  vingtaine d’organisations et personnalités, dénonce  « des propos graves, antidémocratiques, provocateurs et insultants, qui ne peuvent être tenus sans l’aval du candidat ould Ghazouani.

Par ailleurs, le déploiement des forces armées et de sécurité  au Hodh, dans le Gorgol et au Brakna, observé depuis le lancement de la campagne électorale, s’inscrit dans une démarche d’intimidation des électeurs, soigneusement élaborée en vue de perpétuer un coup d’état électoral,  comme d’habitude. Une situation qui montre clairement l’image d’un régime aux abois ». 

     


22/06/2024